Aller au menu | Aller au contenu

Le Département poursuit les visites « Prélude d’un nouveau musée »,toujours uniquement sur réservation, aucune entrée libre n’étant possible pour des raisons de sécurité (la zone est contrainte par les travaux jusqu’en 2018).

A travers cette nouvelle expérience, le visiteur aura une occasion exceptionnelle de découvrir les coulisses du projet du musée et la préparation de la future offre culturelle proposée
Le parcours, proposé uniquement sur réservation préalable, s'appuie sur une série d'images présentées en bouquets répartis sur le site : autochromes du jardin, photographies sur l'histoire du site et vues des bâtiments du nouveau musée, pour découvrir ou de redécouvrir Albert Kahn, son œuvre, la richesse des collections et le programme de rénovation. Ils permettent de visiter l'ensemble des scènes paysagères qui composent le jardin. Prenez-vite rendez-vous !

La vallée de la culture des Hauts-de-Seine
Cette offre s'inscrit dans la philosophie de la vallée de la culture des Hauts-de-Seine qui propose toute l'année des animations culturelles afin de faire vive autrement le patrimoine alto séquanais. Ces initiatives revêtent une approche très accessible.
 
Au programme :
 
Visite « Prélude d'un nouveau musée » : elle présente le projet et le futur parcours du musée autour de 7 points d'arrêts

  • Tous les vendredis 15h du 2 mars au 29 juin
  •  Tous les 1ers et 3ième dimanches du mois d’avril à juin à 14h et 16h30 (dimanche 15 avril, 6 mai et 20 mai, 3 juin et 17 juin)

Visite Prélude à deux voix - en collaboration avec un conférencier des parcs et jardins du département : 

  • Dimanche 22 avril, 20 mai et 17 juin à 15h.
    La promenade guidée Prélude à deux voix évoquera les collections et leur future présentation, associant à la visite de découverte du futur musée et de ses collections historiques le point de vue d’un paysagiste pour aborder plus spécifiquement le jardin historique et les techniques horticoles contemporaines de gestion différenciée et de lutte biologique.

Visites thématiques : de mars à juin, les jeudis à 15h - en collaboration avec les conférenciers et jardiniers des parcs et jardins du département : 

  • Histoire des scènes paysagères : jeudis 26 avril, 24 et 31 mai, 28 juin à 15h
    Les collections jardin du musée Albert-Kahn sont abordées au travers de leur évolution historique : le chantier titanesque de métamorphose d’un paysage urbain à l’orée du XXè siècle, le rôle du jardin comme lieu initiatique et métaphore sensorielle de la construction de l’entreprise humaniste d’Albert Kahn, le jardin comme motif photographique, son évolution tout au long du XXè siècle jusqu’à son aménagement actuel, issu de travaux de restauration engagés dans le cadre de la classification patrimoniale « musée de France » de l’ensemble des collections (images et jardin).
  • Floraisons printanières : jeudis 19 avril, 3 et 17 mai, 7 et 21 juin à 15h 
    Sous nos climats, aux quatre saisons très marquées, le printemps est le symbole de la renaissance, du retour à la vie dans la nature. Cette dernière exprime alors toute sa beauté dans la profusion des floraisons qui égaient nos jardins.
    Lorsqu’Albert Kahn achève ses travaux jardinistiques vers 1920, neufs scènes différentes permettent d’y admirer de nombreuses espèces végétales à floraisons printanières : rhododendrons, camélias, cerisiers, narcisses, pommiers, crocus, magnolias, iris et tant d’autres se succèdent ainsi dans une profusion de couleurs. Importées depuis des siècles pour la beauté de leurs floraisons, les plantes qui ornent nos jardins proviennent du monde entier et ont dû apprendre à se côtoyer dans nos espaces verts. Parfois envahissantes, parfois très fragiles, chacune d’entre-elles demande des soins particuliers pour s’épanouir correctement sous nos climats.
  • Fabriques japonaises : jeudis 12 avril, 10 mai et 14 juin à 15h
    Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris de restaurer en 2015-2016 l’ensemble architectural (maisons, bains et porte) qui décore le village japonais du jardin Albert-Kahn. Conserver ce patrimoine franco-japonais hérité de l’œuvre du banquier-philanthrope et assurer la pérennité de cette architecture artisanale japonaise unique en France sont les enjeux de ce prestigieux chantier de restauration. Des visites-conférences sont proposées aux visiteurs curieux de découvrir les conclusions de l’enquête archéologique et historique menée pendant les travaux ainsi que les résultats des onze mois de travaux.